AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



  
 Weight of the world. (asna)
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 8:48
Asna_Hill.
IDENTITÉ : Asna Hill.
AGE : 21 ans.
DATE DE NAISSANCE : 22/07/1995.
LIEU DE NAISSANCE : New York, USA.
PROFESSION : Aucune.
STATUT CIVIL : Célibataire.
LOCALISATION ACTUELLE : En évolution.
ARME DE PRÉDILECTION : Beretta 92.
GROUPE : Réfugiée de Chelsea.

TRAITS DE CARACTÈRE : Manipulatrice - Franche - Impatiente - Réfléchie - Solitaire - Réservée - Froide - Protectrice - Fataliste - Stricte - Paranoïaque - Dépendante - Fragile - Instable.

DÉCÈS POSSIBLE : Oui.
RISQUE DE DÉCÈS : (30%).
[IRL_THE ROAD]

C'est encore moi, pour votre plus grand plaisir.  
APTITUDES : Géographie de l'île (80%) - Tir (60%) - Manipulation (60%) - Persuasion (50%) - Discrétion (70%).

MASQUE DE CONTAMINATION : Pas de masque de contamination actuellement.

NOMBRE D'INFECTÉS TUÉS : 17.

AVANT.
Elle ne prêtait pas attention à la foule, ni même aux cris qui émanait de l'église. Il n'y avait que son regard à lui, de l'autre côté de la rue. Il y avait quelque chose d'étrange dans ses yeux, comme une étincelle qui enflammait son cœur à elle. Il la tétanisait, l'hypnotisait, la fascinait. Ce n'était ni la chaleur des flammes, ni les sirènes qui résonnaient au loin, qui animaient son cœur. C'était lui, l'homme de l'autre côté de la rue. Elle ne connaissait pas son nom, ni son visage d'ailleurs. Il n'y avait que ses yeux. Et leurs éclats scintillants. C'était une tentation amère qui l'embrasait, alors qu'elle n'était qu'innocence. L'homme de l'autre côté de la rue.
Il existe.
Il y avait d'abord eu les murmures, au creux de son oreille. Les voix avaient été de plus en plus fortes. Violentes. Aiguës. Sinistres et déprimantes. Elle les avait ignorées.
Au premier jour, ce n'était que des chuchotements. Au deuxième jour, c'était des cris qui devenaient aussi insupportables que ses propres hurlements. Il n'y avait pas eu de troisième jour. Elle avait cessé d'exister alors que les ombres avaient commencé à caresser son corps de velours. D'abord, elle avait cru rêver les yeux ouverts. Puis elle avait senti leurs souffles sur sa nuque. Et elle avait compris. Les voix s'étaient muées en un unique cri. Il ne cessait jamais. La nuit, lorsqu'elle sombrait, ses cauchemars étaient réels. Le matin, lorsqu'elle s'éveillait, ses bras étaient jonchés de plaies. Et elle ne comprenait pas. Au premier jour, lorsque les Autres avaient commencé à poser leurs regards sur elle, elle les avaient ignorés. Au second jour, elle les avaient effacés. Il n'y avait plus rien qui existait. Ils n'existent pas.
Si ce n'était lui.
Il existe.
Elle avait plongé dans son regard. L'homme de l'autre côté de la rue l'avait encerclée de ses bras durs. Il avait une emprise sur elle qu'aucun ne pouvait imaginer. Elle était devenue sourde aux Autres. Il n'y avait plus que sa voix. Celle de l'homme de l'autre côté de la rue. Les Autres avaient essayé de l'en empêcher. Ils avaient essayé de la retirer de cet étrange cercle. Une secte, qu'ils disaient tous.
Elle ne les croyait pas. Car ils n'existaient pas. Il n'existent pas.
Seul l'homme de l'autre côté de la rue existait, désormais. Sa vie, auparavant, n'avait été qu'une errance. Elle s'était perdue sur un chemin sinueux et l'homme de l'autre côté de la rue l'avait éclairée de sa lanterne. Il l'avait guidée et pour cela, elle le vénérait. D'abord, elle avait plongé son regard dans le sien. Ses lèvres s'étaient approchées de ses mains et elle avait déposé un long baiser sur sa peau pâle. Elle n'oublierait jamais sa saveur. Il avait un goût d'amertume. Comme si tout n'était qu'un rêve et que les Autres avaient raison. Mais ils avaient tort.
Car il existe.
Et les Autres lui voulaient du mal. C'était la jalousie qui animait leurs cœurs sans amour, l'ignorance qui régissait leurs cerveaux sans couleurs. Ils n'étaient rien et lui était tout. C'était ce que l'homme de l'autre côté de la rue avait réussi à lui faire croire. Asna n'avait jamais été naïve. Elle était juste fragile. Et ce n'était ni les flammes qui ravageaient l'église, ni même les armes pointaient sur ses jolis traits qui l'empêcheraient de se laisser guider. L'homme de l'autre côté de la rue était son maître. Même si personne ne le croyait.

APRÈS.
Le silence avait longuement tailladé son cœur. Le monde autour d'elle était devenu fades, laids et sans espoir. Son cœur était sans amour, sans lumière, sans fin. Il n'y avait plus que les grognements qui émanaient des ruelles, aux alentours. Et les voix. Les voix étaient revenues. Car l'homme de l'autre côté de la rue avait disparu.
Il n'existe plus.
Les premiers jours, elle avait erré dans les rues. Seule et proche du néant. Le second jour, elle avait cessé de se laisser périr. Elle s'était redressée pour faire face aux Autres. Ni ses sœurs, ni sa rancœur, n'avaient été assez fortes pour lui faire oublier les souvenirs traumatisants qu'elle avait vécu. Car elle l'aimait toujours, cet homme de l'autre côté de la rue. Ce n'était pas un amour passionnel, de chair et de larmes, mais un amour inconditionnel. Une obsession qui animait l'orchestre dans sa poitrine. Mais il avait disparu, en même temps que les monstres étaient apparus.
Les monstres de ses cauchemars étaient devenus réels. Les plaies sur ses bras étaient devenues laides, à l'image de ce trou béant qui se creusent dans son cœur. Les grognements ne cessaient jamais. Tout comme les voix. Les Autres lui voulaient du mal, ils voulaient heurter son corps de velours. Elle sentait le danger partout ; sans l'homme de l'autre côté de la rue, rien n'irait jamais.
Lorsque les Autres se sont mis à devenir des monstres, les ombres se sont réveillés. Elle voyait l'aura des Autres devenir de plus en plus forts, sombres et malsains. Le monde se mourait sous ses yeux, alors qu'elle était coincée dans les ruelles d'une île à huis clos. L'église avait cessé de brûler. Il ne restait plus que des cendres.
Car elle n'existait plus.
Car l'homme de l'autre côté de la rue n'existait plus.

Mais il avait existait, elle le savait. Mais les Autres s'étaient mis à exister, eux aussi. Et dans son monde, il ne pouvait y avoir qu'un vainqueur. Et l'homme de l'autre côté de la rue était un vaincu, un disparu. Et elle avait cessé d'exister, alors que lui disparaissait. Comme les Autres qui se jouaient à devenir monstres. Le monde se mourait et elle était coincée. Loin de lui, dans un monde injuste, un monde infâme, elle se retrouvait seule. Ce n'était pas la présence des Autres qui pourraient la rassurer, mais plutôt le regard étincelant de l'homme de l'autre côté de la rue. Celui qui animait son cœur, sa vie et ses maux.
Et coincée dans un monde en ruines, rien n'irait jamais plus. Car sa partie d'univers avait disparu. Les Autres avaient raison, peut-être.
Ils existaient.
Et lui, l'homme de l'autre côté de la rue, il n'existait pas.

Enfin, c'est ce qu'ils disent. Elle n'a plus aucune certitude dans ce monde en ruines. Elle n'a plus son point de repère. Elle divague encore. Elle divaguera toujours.
[ Set me free, shed this off with me. Don't let me down, don't let me go. ]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 9:35
bon bah en fait j'ai réussi à lire avant 13h
déja merci d'avoir pris ma soeur, ça me fait trop plaisir ensuite mia et le prénom puis ta plume puis ce que tu as fait d'elle, j'aime d'amour elle est encore mieux que ce que j'aurais pu imaginer pour elle, sérieusement
du coup tu peux te valider, je donne ma bénédiction bien sur
on va se faire des rp de folie (littéralement)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 35
CRÉDITS : 877
PSEUDO : Ainsley
AVATAR : Kate Mara
COPYRIGHTS : Shiya
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 9:38
Rebienvenue, douce enfant

_________________
kill our way to heaven
UC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 9:41
Merci, bande de beautés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 9:46
ah bah ça va, tranquille, déjà un dc, tu perds pas de temps madre mia
rebienv quand même
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   Jeu 23 Juin - 15:32
rebienvenue avec cette jolie Asna
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
 Sujet : Re: Weight of the world. (asna)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Weight of the world. (asna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» World Mini Raids / Route 66 // 1 an après : page 23
» World Séries by Renault : Magny Cours 2010
» [Blog] New DS World
» Maillots internationaux (World Cup 2010)
» world carp classic

 :: LES MORTS :: Fiches des anciens
Sauter vers: