AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



  
 Frôlée par les ombres des morts.
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Frôlée par les ombres des morts.   Ven 24 Juin - 23:18
JANE_SMITH.
IDENTITÉ : Joan Siegel aka Jane Smith.
AGE : 38 ans.
DATE DE NAISSANCE : 09/03/1976.
LIEU DE NAISSANCE : York, UK.
PROFESSION : Agent de la division.
STATUT CIVIL : Divorcée, célibataire.
LOCALISATION ACTUELLE : Castle Clinton.
ARME DE PRÉDILECTION : Px4.
GROUPE : La Division.

TRAITS DE CARACTÈRE : Flegmatique - secrète - fiable - cassante - solide - téméraire - distante - adroite - méfiante - autonome - exigeante.

DÉCÈS POSSIBLE : Oui.
RISQUE DE DÉCÈS : (48%).
[IRL_EMte]
Emma, 20 ans, pour vous servir (ne vous emballez pas, je ne sais pas cuisiner). J'ai repris le RP depuis peu et je dois dire que j'ai rarement vu un forum aussi abouti que celui-ci, c'est assez impressionnant. Ça + le scénario de Nell et j'ai sauté sur le bouton "s'enregistrer". Vous pourrez difficilement pour débarrasser de moi maintenant.  
APTITUDES : Sécurité (100%) - Tir (87%) - Réactivité (70%) - Combat rapproché, krav-maga (45%) - Secourisme (11%).

MASQUE DE CONTAMINATION : Niveau 02.

NOMBRE D'INFECTÉS TUÉS : estimé à 300.

DOSSIER MILITAIRE (EXTRAIT) – DOCUMENT OFFICIEL
– CONFIDENTIEL
NOM: Joan Siegel. NÉE LE: 03 mars 1976. A: York, Angleterre.
GRADE: Soldat. TAILLE/POIDS: 1,73m/59kg.

CURSUS:
1996 – Service militaire préparatoire / Engagement dans la British Army
– Affectée à la protection d’un dépôt d’hydrocarbure britannique au Ghana
2002 – Rejoint l’Intelligence Corps
2006 – Rejoint BlackCorp (société militaire privée, ndlr)
– Affectation supposée en Irak, missions et grade inconnus
Localisation actuelle inconnue, décès présumé.

FAITS D’ARMES: A participé à de nombreux sabotages, a fourni aux services britanniques des informations de première importance quant au mouvement des troupes irakiennes avant de quitter l’Intelligence Corps.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES: Distante vis-à-vis de l’ensemble de ses compagnons, comportement froid mais d’une efficacité indiscutable. Formée dans les services secrets aux techniques de sabotage, d’infiltration et de communication. Parle couramment l’arabe.
___ B E F O R E ___
Juin 2007, BAGDAD.
La jeune femme croise les bras et prend le temps d’observer le paysage défiler à travers les vitres teintées. Sur sa liste, celle qui compte les morts, six corps inconnus viennent de s’ajouter. Plus haut, on peut trouver des soldats, des femmes, des enfants. On lui a pourtant promis qu’après un certain nombre, les victimes qu’elle laisse derrière elle s’estomperaient, perdraient de l’importance, ne la dérangeraient plus. Après l’acte pourtant, et toujours dans ses rêves, les visages la poursuivent. On lui a menti. Quel était le but de cette mission ? Elle ne sait même plus. A qui devait-elle profiter ? Elle n'ose même plus demander.
Alors que la camionnette s’éloigne d’une énième fusillade, l’avenir se teint d’un rouge meurtre qui ne la laisse pas aussi indifférente qu’elle ne le pensait en signant le contrat. Elle pensait qu’être mercenaire ne lui ferait ni chaud ni froid. On gagne plus, on exécute plus facilement, on ne se donne pas des airs de justiciers. Cela avait tout pour lui plaire. Mais, le malaise s’installe. Sa performance est si irréprochable qu’elle met mal à l’aise les plus aguerris des soldats. Il y a quelque chose de mort dans son regard. Joan Siegel n’est plus que l’ombre d’elle-même. En mars, elle a lancé une grenade sur une école car les ordres disaient : intimidez la population, faites monter la peur et la colère, tuez. Elle l’a fait. Aujourd’hui, elle a enfilé son costume de sniper et a tiré sur les hommes représentés sur les photos. Pas de question. Pas d’hésitation.
Pourtant, la nuit tombe et les fantômes la réveillent. Ils la poursuivent. Des dizaines de famille ont dû la maudire, elle et les prochaines générations. Elle n’a pas vu sa famille depuis des années, de peur des représailles. C’est la vie qu’elle a choisi. Et, c’est sur Facebook, elle découvre que son petit frère vient d’avoir un enfant. Joan Siegel n’existe plus. Elle a disparu de la circulation. Ses proches ne savent rien d’elle et elle ne sait plus rien d’eux. BlackCorp emplie son quotidien comme une mite ronge un vêtement. Le résultat n’est pas raccommodable.

Décembre 2010, Philadelphie.
« Mademoiselle Siegel, nous avons une proposition à vous faire. » Ils s’appellent la Division. Ils veulent qu’elle reprenne du service au sein de l’élite militaire américaine. Elle leur demande pourquoi et ils répondent : « Votre profil nous intéresse. » Lorsqu’elle continue de les observer, stoïque, ils continuent. L’organisation est secrète et c’est son expérience dans l’Intelligence Corps ainsi que chez BlackCorp qui fait d’elle une “candidate intéressante”. « Après tant d’année à servir l’argent, Mademoiselle Siegel, n’est-il pas temps de servir un pays de nouveau ? »

Ce sont les remords qui lui font signer le contrat qui efface jusqu'à son identité. Sous le nom de Smith, elle s'engage une deuxième fois. Jane Smith, 34 ans, n'a cependant rien à voir avec Joan Siegel, 20 ans : l'expérience du terrain a fait d'elle un être froid et conscient de la bassesse du monde, un être qui après tant de temps voudrait servir une cause plus juste, un être digne de la Division.

___ A F T E R ___
Décembre 2015, New York (Manhattan).
Les ponts s’écrasent dans les eaux froides et agitées entourant Manhattan. Chaque individu tentant de s’échapper par les derniers accès est refoulé. Toutes les issues sont condamnées. En l’espace d’une journée, la quarantaine est appliquée. Plan minutieusement calculé. Exécution sans accroc. Smith est impressionnée. Peu de gouvernements sont capables de mettre en place une telle opération si rapidement. Elle ne devrait pas être surprise ; après des années d’entrainement intensif, elle s’est habituée aux ressources et aux méthodes américaines. Pourtant, elle l’est. Elle ne peut s'empêcher de penser qu'il y a quelque chose d’éminemment glacial dans cette quarantaine. Quelque chose qui dit : ils vont tous vous laisser crever ici. Rien ne se lit sur les visages des autres agents de la Division pourtant. Comme elle, ils ne laissent rien transparaître de leurs opinions. Et s’ils doutaient de l’utilité d’un déploiement à Manhattan, leur avis n’a pu que changer face à la réalité de la menace. Le but de la Division, ils l’ont répété et répété, est d’intervenir là où l’armée est dépassée. Le problème que rencontre Smith en observant tout espoir de sortie disparaître avec la quarantaine, c’est qu’elle n’est pas sûre que la Division soit suffisamment efficace pour combattre un nombre d’infectés qui ne cesse de croître avec un nombre d'agent qui ne cesse de diminuer. La première fois qu’elle en a vu, elle a juste tiré. Le réflexe a précédé toute réflexion. L’horreur ne s’est emparée d’elle qu’après. Ils parlent tous d’apocalypse. Peu importe le nom que l’on donne à cette nouvelle ère qui s’empare de Manhattan, Smith ne s’embarrasse pas de mots. Elle tire. Mais, tirer reste la solution du désespéré car tirer ne fait qu’assurer sa survie quelques heures de plus – s’ils se multiplient comme ils le prédisent, finiront-ils vraiment par en venir à bout ? Ou, finira-t-elle ses jours à New York ? Elle se le demande.

Mars 2016, NEW YORK (MANHATTAN).
« Ils vous ont mis avec qui ? Matheson ? Ah ! Bon courage. Daniel faisait partie de l’équipe qui est allée la récupérer. Elle était seule, chez elle, complètement sonnée. Il pense qu’elle voulait rester là. Une suicidaire, quoi. Désolé Smith, toi et Eason, vous avez vraiment un karma pourri. » Les paroles de Claus résonnent dans l'esprit de Smith tandis qu'elle observe la femme dont elle doit, à partir d'aujourd'hui, assurer la protection. Une immunologiste. Elle ne sait même pas en quoi consiste réellement ce métier. Ce qu'elle sait, c'est qu'il faudra l'emmener dans des zones à risque et la laisser "faire des prélèvements". S'il ne s'agissait que d'un simple boulot de garde du corps, Smith n'aurait aucun problème avec cette femme. Mais, c'est plus que ça. C'est une question de survie. Le mot "suicidaire" tourne dans sa tête. Elle ne le supporte pas. A quoi bon sauver quelqu'un qui ne veut pas l'être ? A quoi bon mettre en danger deux agents pour quelqu'un qui pourrait simplement décider d'aller se foutre en l'air ? Eason va avoir du mal à digérer la nouvelle. La blouse blanche le fait déjà grimacer alors que dira-t-il d'une blouse blanche qui aurait préféré clamser seule chez elle plutôt que d'être récupérée par la Division ? L'ingratitude est toujours difficile à digérer. Particulièrement lorsque des gens risquent leurs vies. « Mademoiselle Matheson, je vous présente Jane Smith qui sera chargée de votre protection. Eason ne devrait pas tarder non plus. Nous sommes en avance. » Le sous-officier lui sourit. La jolie blonde lui fait visiblement de l’effet. Ce serait atroce à regarder si la principale concernée n’était pas complètement désintéressée. Pas même un regard appréciateur. Il y a pourtant de quoi apprécier. La scène ne lui décroche pas un sourire mais Smith ne peut contrôler un haussement de sourcil ironique vers le soupirant. Un regard agacé lui répond. Il n’y a pas toujours besoin de dire un mot pour irriter autrui.  « Nell Matheson, enchantée, » dit la scientifique. L’attention de Smith retourne vers elle. Un temps. L’agent voudrait laisser le silence s’installer, pour voir sa réaction, mais son supérieur fronce déjà les sourcils. « Smith. » Le ton est neutre mais, à son regard inquisiteur, la blonde sait : il n'y rien d'enchanté en la personne de Jane Smith.

Avril 2016, NEW YORK (MANHATTAN).
De Manhattan, il ne reste plus grand-chose ; tout est défiguré par la peur et l’usure. La quarantaine ne date pas de si longtemps mais loin sont la luxure et les rêves à réaliser. C’est en circulant dans les rues que l’on prend la mesure de ce que les sains de corps et d’esprit appellent l’Apocalypse, en s’éloignant du groupe et en se retrouvant en petit comité face au vide laissé par les départs précipités et les morts inévitables. Tout se transforme en menace aujourd’hui, à Manhattan. Le moindre mouvement est passible d’un coup de feu hâtif. Le stress les rend tous paranoïaques, Eason et Smith les premiers.
Alors que Nell fait ce qu’elle a à faire, Smith et son coéquipier ratissent les alentours du regard inlassablement. Les infectés ne sont que la partie visible de l’iceberg. Hier, deux agents ont été retrouvés carbonisés. C’est la nouvelle lubie des nettoyeurs : un coup de lance-flamme sur tout ce qui bouge. Ils finiront par faire à eux seuls autant de victimes que le virus lui-même. L’atmosphère du bâtiment lui hérisse tous les poils du corps. « Doc, bouge ton cul, » lance-t-elle finalement. « J’ai presque fini ! » Envie de hurler. Elle ne supporte plus cette phrase. Nell ne se rend pas toujours compte de l’étendue des dangers qu’elle brave en faisant ses prélèvements. Ça, c’est son boulot. Eason capte son attention et signe : RAS. Pour l’instant. Wall Street est un nid à voleurs depuis la quarantaine. En y ajoutant les indémodables morts-vivants, le lieu – aussi mythique soit-il – perd tout son charme aux yeux de Smith. Tous ces gratte-ciels, ces bâtiments remplis de d’innombrables étages, la rendent nerveuse et Nell semble prendre tout son temps. Soudain, l’immunologiste se relève – rangeant son matériel rapidement. Elle lui lance un sourire faiblard auquel Smith ne répond que par un hochement de tête. « Allez, on se casse, avant que les emmerdes ne viennent nous chercher. » Flingue en main, toujours paré, Smith prend la tête du groupe. Une routine a commencé à s'installer entre les trois équipiers, remarquable par l'aisance avec laquelle ils se déplacent ensemble. Loin de l'impassibilité dédaigneuse des premiers jours, un respect aussi mutuel que tacite a pris forme. Nell Matheson n'est pas le fardeau qu'on leur avait décrit. Et, pour cela, Smith est reconnaissante.

[ Le but peut-être ne justifie rien, mais l'action délivre de la mort. ]



À REMPLIR OBLIGATOIREMENT:
 


Dernière édition par Jane Smith le Dim 26 Juin - 14:46, édité 35 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nell Matheson
Agent de la Division
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 28
CRÉDITS : 923
PSEUDO : balladur (dante).
AVATAR : rosamund pike.
COPYRIGHTS : babine.
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Ven 24 Juin - 23:20
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 0:36
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 35
CRÉDITS : 819
PSEUDO : Ainsley
AVATAR : Kate Mara
COPYRIGHTS : Shiya
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 1:34
#jesuisdansmajalousie.

(mais, bienvenue, en vrai, je suis joie de voir Jane prise aussi rapidement ♥️)

_________________
kill our way to heaven
UC
Revenir en haut Aller en bas
Céphas Vlajac
Membre des Corbeaux Noirs
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2016
MESSAGES : 80
CRÉDITS : 1605
PSEUDO : the road.
AVATAR : jeremy irons.
COPYRIGHTS : babine.
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 8:09
Oh, quel choix. Ce scénario est trop classe.
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. Si tu as besoin d'aide, n'hésites pas. Merci pour les compliments sur le forum, ça fait toujours plaisir.

_________________

DEEP DARK.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 10:57
J'aime tellement Rhona Très bon choix de scénario en plus !
Bref, bienvenue et bon courage pour le reste de ta fiche, Mrs. Smith
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 11:56

l'avatar, le scénario
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 12:45
Harper / Du coup, je vais pas te dire que j'ai hésité entre Jane et Cook. Ce serait vraiment manquer de tact. (Tes scénar sont super intéressants et bien écrits, ils vont trouver preneur j'en suis sûre. )

Merci tout le monde ! Je me dépêche de terminer cette fiche, juré !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 20/06/2016
MESSAGES : 35
CRÉDITS : 819
PSEUDO : Ainsley
AVATAR : Kate Mara
COPYRIGHTS : Shiya
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Sam 25 Juin - 13:42
COOOOOK.
Non, mais prends Jane, tu as bien raison. Elle est fabuleuse, et compte tenu des plans que nous avons avec Nell et Harper (et toi, du coup), ça sera méga trop cool.
(et puis, sinon, tu peux faire un DC, aussi )

_________________
kill our way to heaven
UC
Revenir en haut Aller en bas
Céphas Vlajac
Membre des Corbeaux Noirs
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
DATE D'INSCRIPTION : 18/05/2016
MESSAGES : 80
CRÉDITS : 1605
PSEUDO : the road.
AVATAR : jeremy irons.
COPYRIGHTS : babine.
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Dim 26 Juin - 15:09
[Bienvenue à Manhattan]

Ma foi, quelle fiche ! Le personnage est très complet, c'est agréable à lire (et à regarder). J'ai vraiment hâte de la voir en jeu, je sens qu'elle va faire fureur. Je te valide avec plaisir, bienvenue parmi nous.

Maintenant que tu as rejoint définitivement le forum, tu es libre d'y errer comme bon te semble. Toutefois, nous te demanderons quelques derniers efforts avant de t'amuser. D'abord, pense à vérifier si ton avatar a été recensé dans le bottin des avatars, tout comme ton personnage dans le listing des joueurs. Si tu fais partie d'un groupe, n'oublies pas de vérifier également que ton rang a été ajouté aux annexes de ton groupe. Si un oubli a été fait de la part de l'administration, n'hésites pas à faire une réclamation par MP.
Si tout est en règle, tu peux d'ores et déjà créer un scénario. Tu peux aussi faire une fiche de liens, un journal de bord et diverses demandes dans la section de gestion du personnage.
Comme tu as pu le constater, un large système de jeu a été mis en place. Si tu souhaites en comprendre la mécanique, tu peux te rendre dans la section du jeu infernal. C'est également là-bas que tu pourras lancer un dé, mais aussi trouver une équipe, grâce à laquelle tu pourras participer à des événements.

Pour les demandes concernant le joueur, comme un double-compte, des suggestions, etc, tu peux visiter l'antre des joueurs.
Du point de vue du hors jeu, tu peux fréquenter le flood aussi longtemps que tu le voudras. N'oublies pas, également, d'aller voter toutes les deux heures sur les top-sites.

Enfin, retiens bien que chaque participation sur le forum te rapporte des points. Tous ne sont pas automatiques, tu peux donc les réclamer dans le sujet système de crédits (pour plus de facilitée, il est posté en annonce globale).

N'oublies pas de réclamer les points de ta validation.

_________________

DEEP DARK.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   Dim 26 Juin - 15:14
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
 Sujet : Re: Frôlée par les ombres des morts.   
Revenir en haut Aller en bas
 
Frôlée par les ombres des morts.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment savoir si les injecteurs sont morts ou à changer
» " Réserve de poissons-morts pour le jour-J !! "
» Vidéo les Ombres d'Esteren
» S. 11/9/2010 Les Morts Subites
» pinkies morts

 :: LES MORTS :: Fiches des anciens
Sauter vers: